jeudi 11 octobre 2012

Boucherie Rue Brançion

Boucherie chevaline , Paris Rue Brançion (1978)
Voilà,
c'était à la fin des années soixante dix, les abattoirs de Vaugirard étaient démolis, mais il restait encore quelques boucheries chevalines aux alentours. Ce jour là vers midi, il m’a semblé apercevoir des fantômes suspendus à des crocs de bouchers. Modiano a très bien évoqué l'atmosphère des abattoirs de Vaugirard dans un de ses livres, "Des inconnues" je crois mais je ne suis plus tout à fait sûr. Comme pour certains de ses personnages tout se mélange un peu dans mon souvenir.

2 commentaires:

  1. Ombres de bourreaux qui couperont des carrés de viande...
    Frissons.

    RépondreSupprimer
  2. Une image inquiétante, ce crochet avec les vêtements, je n'ai pas lu le livre de Modiano, mais j'imagine "Le boucher" de Chabrol de l'autre coté de la porte.
    saluts

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à laisser un petit message ça fait toujours plaisir