mercredi 3 octobre 2012

La mare, l'église

L'église de Belloc
Voilà,
encore un de ces "lieux poignants" ; c'était autrefois un coin paisible et une possibilité de bonheur, de retrait. Mais là-bas, depuis, l'agriculture intensive a tout sali, et pollué les alentours. Ceci est l'image d'un monde aboli. Il n'a suffi que d'une trentaine d'années. Je me souviens que pendant les vacances, j'allais, adolescent, demander à la propriétaire de la ferme voisine - une très aimable dame -, la lourde clé de l'église presque désaffectée, pour pianoter sur un vieil harmonium à bout de souffle. Et là, dans l'odeur de poussière et de salpêtre je m'essayais solitaire à de sommaires et maladroits accords. Temps suspendu ; s'évanouissaient alors peurs et incertitudes. Et douce était l'illusion d'avoir toujours appartenu à ces murs.

1 commentaire:

  1. Bella imagen. Paisaje clásico de un tiempo pasado donde todo parecía estar
    en su lugar, la foto parece incluso que es de época, está muy bien procesada
    y acompañada de un buen texto.
    Un saludo: Angel

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à laisser un petit message ça fait toujours plaisir