samedi 6 octobre 2012

Portrait de groupe avec femme assise

Arrivée du tour de France, Champs-Élysées Paris 1983
Voilà,
les circonstances exigent qu'un peu d'ordre soit mis dans les photos. Celle-ci - assez réjouissante - à garder. Il y en a plusieurs comme ça, de gens debout sur des bancs assistant au défilé ou à l'arrivée du tour de France cycliste. Il est probable que ceux-ci doivent à présent être bien vieux et même pour certains bien morts. La représentation de personnes en train de regarder intensément quelque chose, ou bien en position d'attente m'a toujours paru très photogénique et porteuse de sens. Ce qui fascine là, c'est l'unité physique de ce groupe qui en même temps n'en est pas un puisque aucun des protagonistes ne regarde vraiment dans la même direction. Cette petite et éphémère communauté raconte quelque chose de l'humanité en général. Le hors-cadre pourrait être une métaphore du futur. On regarde ailleurs, on se projette plus loin, et c'est à peine si l'on se rend compte de ce qui advient au moment présent, ou bien on ne veut pas le voir.
Cette année là, le vainqueur de la grande boucle fut Laurent Fignon. Un coureur blond qui portait des lunettes. Il sprinte à présent dans l'Outremonde. Il est mort jeune, il y a un ou deux ans des suites d'un cancer vraisemblablement causé par les produits dopants que son organisme avait dû absorber durant sa carrière sportive.

2 commentaires:

  1. La littérature ne fait pas le poids face au sport... (cf. le livre ouvert à droite de la photo)

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à laisser un petit message ça fait toujours plaisir