vendredi 21 août 2015

En sirotant un mojito


Voilà,
ce jour là, bronzée, splendide, vêtue simplement d'une robe légère rouge, ce fut comme une Apparition. Une autre fable s'est alors jouée : celle du grand chaperon rouge. J'étais le petit loup je l'ai dévorée des yeux. Ensuite j'ai regardé autour ce que le monde avait d'autre à m'offrir : seulement des images et des reflets. "Où que je sois je suis ce qui manque" ai-je alors pensé en sirotant mon mojito. Il me semblait avoir lu quelque part je ne sais quand, un poème qui commençait ainsi.

3 commentaires:

  1. Subtil ce retournement de fable, ça me plait beaucoup de t'imaginer en petit loup affamé!

    RépondreSupprimer
  2. "wherever I am, I am what is missing...." is from the poem keeping things whole by Mark Strand -its one of my favorite poems.... and i loved that you mentioned it here on your blog :))...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Yes, Mark Strand... That's him... Thanks a lot bc

      Supprimer