jeudi 23 juillet 2015

Out of my wits


Voilà,
rien à ajouter, 
si ce n'est que ce dessin m'a fasciné la première fois où je l'ai vu et m'enchante toujours autant.
je l'ai trouvé il y a longtemps par hasard sur internet et n'en connais pas l'auteur.

1 commentaire:

  1. Mais quand bien même on ne se quitte jamais, on lave ses yeux comme tu dis et parfois cela apaise les esprits, ou du moins certains d'entre eux.

    RépondreSupprimer