jeudi 6 mars 2014

Monsieur Ramirez et sa femme se donnent du bon temps


Voilà,
les enregistrements pirates de conversations de l'ex-président et de son entourage réalisés par son ancien conseiller politique aux sympathies avérées avec l'extrême droite (il a été rédacteur du torchon fasciste "Minute") et que le "Canard enchaîné" et le site atlantico.fr portent à notre connaissance, donnent un éclairage cru, sur la vulgarité et le cynisme de ces gens qui étaient précédemment au pouvoir. Si l'on n' a pas lieu de se réjouir de qui nous gouverne aujourd'hui, ils nous rappellent cependant que c'est bien de ça dont nous voulions nous débarrasser. Mépris, tendance au népotisme (sa tentative pour placer à la tête du centre d'affaire de la Défense son fils Jean dont l'indigence intellectuelle n'est plus à démontrer, en fut la preuve), prévarication, prise illégale d'intérêts, leur vision de la démocratie fait penser à celle des potentats africains ou des dictateurs d'Europe de l'Est. La désinvolture avec laquelle sont traitées les affaires de l'état, l'incompétence des conseillers, la brutalité des jugements, le peu de considération du travail des ministres, tout cela laisse songeur. On imagine sans peine ces deux là prendre, pour peu qu'on leur en eût donné les moyens, le pli du couple Marcos qui sévissait dans les années soixante-dix et quatre-vingts aux Philippines. C'est bizarre, j'ai aussi souvent pensé en voyant Monsieur et madame Ramirez, à ce couple formé par un autre Nicolas (roumain lui) et à sa femme. Je me souviens qu'au spectacle pathétique et misérable de leur fin, je n'avais rien ressenti. Cette exécution sommaire bien sûr fabriquait du silence et visait sans doute à protéger les comploteurs qui vraisemblablement avaient léché leurs gamelles, mais au fond cela était à la mesure de ce qu'ils avaient suscité. Oups! je dois chasser ces vilaines pensées qui me traversent l'esprit. Ce ne sont que des impressions fugitives et confuses... Allez, santé Monsieur et madame Ramirez! Méfiez vous tout de même de vos amis, il est fort probable qu'ils vous ressemblent....

5 commentaires:

  1. Je commente pas je ne lis pas tellement je ris seul devant votre photo. AU SECOUTRS;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;; je reviens après!

    RépondreSupprimer
  2. Bravo kwarkito et merci. Quand je reviens sur la Toile, c'est à toi que je vais, pour accepter les centaines d'occasions de ne pas parler à quelqu'un dans le métro ou dans un café. Je parle quand même, ils parlent, et tant que ça marche... Signes divers (hommage à M. Barenboim , hommage à M.Alain Resnais etc.). Tu sais, j'hérite. De peu. Je ne suis ni riche ni pauvre : prof. Je maintiens mon message de politique intérieure. Je me dis qu'il est extraordinaire, si nous considérons notre nationalité, notre histoire entière, ce surtout dont tu fais ici état, que la diplomatie mondiale se réunisse encore à Paris. D'ici, aujourd'hui, nulle leçon à donner au génie politique de M. Poutine. Des Etats-Unis non plus, d'ailleurs : penchons-nous, je ne sais pas moi, sur Guantanamo, sur les élections en Floride, sur la peine de mort, sur la "délégation à la torture" en des pays tiers. Et sans remonter dans le passé. Bref Kwarkito me revoilà chez toi, où je demande asile, avant de retrouver mon blog, avant que la poésie n'opère, peut-être. Je te salue, avec affection, avec connivence.

    RépondreSupprimer
  3. Oui, bien sûr, c'est Sarko. Il a pour lui qu'on le reconnaît. Carla non, elle ressemble à tout le monde... à la femme à tout le monde. "Chant/mé" ! s'exclameraient ici mes élèves y compris filles de 4e que je supporte encore par je ne sais pas quel miracle et qui m'attendrissent, même, par je ne sais quel miracle. (Je t'apprécie dans ces dispositions révoltées. Je t'apprécie surtout dans ton errance. Je t'apprécie dans notre RACE qui n'en est pas une. Oh, que les mots font de mal ! C'est ainsi qu'il me faut la poésie, peut-être (je n'en sais rien parce que vivre a été d'en écrire, même de la nulle ). Le poème a toujours été pour moi le mot profond qui tait le mot, c'est-à-dire la procédure. Et tout de suite, il me reste à détruire les mots de la dictature et de la démocrature. Un néologisme est toujours intéressant...

    RépondreSupprimer
  4. je n'ai rien a rajouter ce que vous avais dit Kwarkito, et et ni Monsieur Alen Leoz.
    je suis d'accord sur vos trois textes à 100% Voire bien+ Mais la limite seule, se limite t elle à un seul pourcentage , à un seul personnage, ...
    bizarrement en s'en ironie de ma part, la dame sur la photo ressemble peu, à Carlita, ou skarlito la cocufie avec une autre chanteuse ou actrice...Non elle ne ressemble pas à nkm la clo-peu à la porte du bec à gaz, ni même a Bachelot avec ses 37 millions de vaccins sous les bras, encore moins à radine Moreno, la mémère à son chien e que tera...
    Merci pour cette réussite pamphlétaire à toi et à ce professeur lucide (!) à vous deux enfin, mes amis,(i) et à votre si amusante photo " amuse-gueule!"d'apéritif sans petit four!et puis je m'en vais...
    amicalement
    jorge

    RépondreSupprimer
  5. Ces révélations auront eu au moins le mérite de nous rappeler ce que sont nos politiques. Un rappel toujours utile. Mais nous, citoyens abasourdis ou démunis, que faisons-nous pour en finir avec ça ?

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à laisser un petit message ça fait toujours plaisir