vendredi 18 octobre 2013

Les pieds sur terre


Voilà,
sans doute l'aimait-il aussi pour cela : pour son honnêteté, pour sa franchise. Elle ne lui avait rien promis, lui évitant ainsi de s'illusionner. Certes, elle n'était pas amoureuse, plus exactement se refusait à cet état qu'elle associait à l'idée de chute et de dependance, mais elle l'accueillait souvent avec sollicitude et bienveillance, le désirait intensément parfois (après tout, les hommes doux ne courent pas les rues), et les tendresses et l'affection qu'elle lui prodiguait apaisaient autant qu'elles déconcertaient Damaso Torrontés. Contre sa peau toute une vie d'apparence semblait s'évanouir. Il renaissait à lui-même étonné que cela fut encore possible.

2 commentaires:

  1. Très accueillante cette "paume de pied".
    Superbe photo,
    Doux weekend...

    RépondreSupprimer
  2. Très beau texte... belle cohérence avec l'image.
    Merci
    Pssst je viens de chez Colo, alors c'est une découverte chez vous.

    RépondreSupprimer