mardi 21 janvier 2014

L'entrée de la boutique Chantal Thomas


Voilà,
il m'arrive pourtant de passer assez souvent dans le quartier, mais jusqu'à présent je n'avais jamais remarqué la disposition particulière des miroirs à l'entrée de la boutique de lingerie de Chantal Thomas ni cet étrange agencement de perspectives. Il était tôt, les magasins encore fermés et les trottoirs déserts. C'est pourquoi sans doute j'ai pu saisir ce détail qui jusqu'à présent m'avait échappé. Sinon, ce fut une étrange journée dans les salons de l'Hôtel St James. A la table 5 du séminaire "tous acteurs" se tenait un homme qui me semblait particulièrement triste. À présent je suis bien fatigué et c'est en écoutant "The Temples" un nouveau groupe qui fait du rock psyché et qui semble tout droit sorti de la fin des années soixante que je rédige ce billet. J'aime plutôt bien -  il paraît que les jeunes blancs écoutent ça - mais c'est étrange, tout de même, quand j'avais dix-huit ans il ne me serait pas venu à l'idée d'écouter de la musique des années vingt....

2 commentaires:

  1. J'aime cette photo, ces reflets où l'on plonge jusqu'à se perdre, enfin, l'impression de plongeon.

    Pour la musique, tu as raison, mes élèves "me font découvrir" Dire Straits par exemple!!! Cela veut-il dire que rien de neuf et excitant n'est inventé et produit en ce moment? Je ne suis pas trop au courant mais j'en doute....
    Bonne soirée Kwarkito.

    RépondreSupprimer
  2. bien sûr qu'il y a plein de choses nouvelles, des trouvailles des mélanges des rencontres musicales étonnantes.... Mais pas vraiment de rupture majeure, plutôt une façon de reproduire de transformer de mixer des sons que j'aime évidemment... Mais pas de choses réellement inouîes pas une façon d'harmoniser différente pas de création d'un son nouveau en tout cas pas dans la musique populaire... Enfin pas à ma connaissance... dans le jazz oui...
    bise et bonne soirée Colo

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à laisser un petit message ça fait toujours plaisir