lundi 30 septembre 2013

Terres d'asile

 

Voilà,
lorsque j'ai vu ça la semaine dernière dans une brocante, j'ai été à deux doigts de succomber à la tentation de les acheter. Ces images autrefois exposées dans les salles de classes me fascinent encore. Quoique rien ne soit à l'échelle, tout est cependant bien à sa place. Je crois que ces planches naïves et colorées (mais qui faisaient la joie du daltonien que je suis) me rassuraient autrefois. Elles représentaient un monde paisible, un monde irréel mais que j'espérais possible, un monde où la guerre n'existait pas, et où tout allait pour le mieux, Ces images masquaient certains souvenirs, et diluaient en quelque sorte l'inquiétude que ceux-ci avaient générée. elles appelaient la contemplation. J'aurais voulu me fondre dans ces paysages, y figurer, comme j'en ai eu le fort désir en certaines circonstances, être un de ces scouts, le petit pêcheur sus sa barque, un promeneur sur le port. Les regardant, je comprenais l'expression "sage comme une image"

1 commentaire:

  1. Comparto totalmente tu opinión sobre los
    dibujos y lo que cuentas en el texto.
    Encantador!!!
    Saludos, Ángel

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à laisser un petit message ça fait toujours plaisir