lundi 2 septembre 2013

Dormir pour oublier (13)

Paris, Place de Catalogne, 16 août 2013 au matin

Voilà,
"Le sujet SDF nous interroge nous préoccupe. Il nous convoque à un endroit qui, il faut bien le dire nous dérange. Il est notre semblable, et pourtant, il paraît lointain, insaisissable. Il symbolise l'étranger, le différent, l'informe et l'inquiétant. (...) Si la société pouvait être comparée à un appareil psychique, l'errant en représenterait la part archaïque, le Ça (...) Il actualise "le manque, la perte, la non-possession, voire la chute" in "L'errance psychique des Sujets SDF" de Franck Mathieu

2 commentaires:

  1. Esplendida fotografía y compromiso en el texto.
    Saludos, Ángel

    RépondreSupprimer
  2. Very interesting shot, I like the title too! ;-)

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à laisser un petit message ça fait toujours plaisir