dimanche 8 avril 2012

Se faire Le Point


Voilà,
c'est peut-être un réflexe pavlovien, mais toujours est-il que lorsque je passe devant le "Relay" de la gare du Nord, dans le couloir de correspondance entre la ligne du RER B, et la ligne 5 du métro, mon regard est souvent attiré par la couverture exposée en évidence dans la vitrine. D'ailleurs ça a un côté installation post-moderne. On y mettrait un coyote à la Joseph Beuys, ou un cadavre de SDF traité à la plastiline et découpé en tranches, façon Damien Hirst ou Professeur Gunther Von Hagens, ça aurait même un peu plus de gueule, et ça serait en accord avec le cynisme de l'époque et ces conneries que la presse nous sert en lettres bien grasses. Après Marilyn, je l'avais dit qu'on ne serait pas au bout de nos surprises... Ça donne parfois envie de se retrancher du cocotier de l'espèce européenne, d'aller se réfugier à Launceston ou mieux encore à Vanuatu et y finir ses jours défoncé au kava. Si encore on pouvait plutôt voir ça dans nos paysages ce serait plus drôle au moins.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas à laisser un petit message ça fait toujours plaisir