mercredi 11 avril 2012

Depuis l'île


Voilà
avec un peu d'audace, de maturité, d'intelligence ou simplement de confiance en moi, j'aurais pu en faire mon lieu de ce paysage, et m'ancrer dans cette terre. Incapable de décider seul, sans doute attendais-je un conseil un encouragement une complicité qui m'aurait incité à passer à l'acte, et ma vie sans doute en eût été changée. Au lieu de quoi me suis-je entendu dire "C'est ton histoire c'est toi qui vois". Et dans cette histoire, il y avait l'oncle fou toujours vivant, la grand-mère prématurément morte  sans que je m'en souvienne et les aiguilles de radium du grand-père encore présentes dans la commode en fer blanc. Je suis reparti sans conclure. Mais bon c'était il y a longtemps n'en parlons plus. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire