mercredi 6 janvier 2016

Cafeteria la Merced


Voilà,
le jour où nous sommes allés à la cafétéria la Merced (j'avais tout de suite repéré que les gens qui venaient manger ici n'étaient pas des touristes) fut entièrement dédié à Picasso. De ce séjour à Malaga, je garde un souvenir mitigé car, j'avais toujours la tête plus ou moins ailleurs et des pensées chagrines. Heureusement le sourire de ma fille, sa main menue dans la mienne, ses mots tendres et rassurants, ses blagues et ses questions, atténuaient mon tourment. Les larmes cependant n'étaient jamais loin. Je me sentais tellement démuni, si étranger au monde, si peu capable de le comprendre. Je ne trouvais pas les mots. A ce moment là, je me suis rappelé – je me demande bien pourquoi – comment j'attrapais les papillons, enfant. De mes paumes je faisais une cage. Et c'était doux de sentir les ailes du captif chatouiller le creux de mes mains, avant de les ouvrir pour le rendre à ses voyages. (linked with The Weekend in Black and White)

3 commentaires:

N'hésitez pas à laisser un petit message ça fait toujours plaisir