lundi 11 janvier 2016

Black Star


Voilà,
ça me revient, l'exposition Bowie l'année dernière au mois de mars

ça me revient, "Loving the Alien" en novembre 1984. J'avais acheté une cassette de l'album "Tonight" (c'était à l'époque des premiers Walkman), et je l'avais emmenée à Strasbourg où nous étions venu jouer le spectacle "Rêves de Kafka" durant deux semaines. J'associe en partie ce séjour, les souvenirs  que j'en ai et les photos que j'ai prises alors, à ce morceau, mon préféré de l'album.

ça me revient, Lucy et sa sœur chez elle, vers Pâques 1976, à Hatfield in the North, racontant que lorsqu'elle était allée voir un concert de Bowie avec ses copines, elles s'étaient toutes maquillées comme sur la couverture d'Aladdin Sane 

ça me revient, Didier après qu'on soit allé faire des courses dans un supermarché de St Raphaël qui allume l'autoradio, et dit en entendant Bowie "A chaque fois il se remet en question" c'était au moment de "Lodger"

je n'ai jamais oublié ce chagrin d'amour où j'écoutais en boucle "Wild is the wind" chanté par Bowie

ça me revient j'ai acheté le double album live "Stage" à Rome l'été 1979 alors que nous étions en tournée avec les zeppelins

ça me revient "let's dance" et les fêtes au théâtre de la tempête. Je dansais beaucoup à cette époque.

ça me revient Philippe D. qui écoutait "Heroes" dans son appartement des Olympiades

ça me revient "Sufragette city" et "Hang on to your sels"entendus la première fois un soir tard au pop club de José Artur et aussi "John I'm only dancing" et comme ce dernier morceau avait quelque chose d'angoissant surtout le refrain avec sa ligne de basse et ses guitares stridentes

ça me revient "space oditty" en italien devenu "ragazzo solo, ragazza sola" qui raconte tout autre chose que la version originale, et transforme Bowie en chanteur de charme italien, et ça me plaît quand même

ça me revient "Modern Love" et Denis Lavant courant le long des palissades dans le film "Mauvais Sang" de Léos Carax

ça me revient la comédie musicale "Absolute beginners"

ça me revient Isabelle Adjani chantant "Beau comme Bowie"

ça me revient qu'on disait qu'il avait un œil perpétuellement dilaté à cause d'une bagarre avec une fille quand il avait quinze ans

ça me revient, une émouvante reprise d'une chanson de Georges Harrison après sa disparition sur l'album "Reality" je crois

ça me revient, chez Jean-Jacques, l'album Station to station et sur la chanson qui donne le titre à la l'album, la rupture après 6 mn qui commence par "it's not the side effect of the cocaïne / I'm thinking it's must be love" qui était dans un tempo très speed mais qui me convenait bien à l'époque, et qui continuait par it's to late to be grateful / it's to late to be late again / it's to late to be hateful / the european canon is here / et encore de golden years wap wap wap

ça me revient Bowie et Jagger dansant et sautant comme des cabris défoncés au maxiton dans le clip "Dancing in the street"

ça me revient que j'aimais son accent "so british" dans les interviews et que j'ai souvent pensé que l'excentricité qui était la sienne était un reflet de la culture anglaise
ça me revient mais tant d'autres choses m'échappent par ailleurs

5 commentaires:

  1. Magnifique hommage pour ce génie un peu fou..mais ne le sont-ils pas tous?
    Dommage que sur les radios, où il est omniprésent aujourd'hui, il ne le soit pas plus souvent...
    Le réécouter encore et encore...merci!

    RépondreSupprimer
  2. I agree--- a heartfelt tribute to an artist you obviously cared about. I was sorry we also lost Pierre Boulez this week.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Yes Boulez, and Paul Bley... Bad times for the musicians....

      Supprimer
  3. thank you, very sad he is gone...

    RépondreSupprimer
  4. Merci. Ça me revient beaucoup aussi. En ce qui me concerne, une de ces quelques morts insupportables. Allons-y : ça me revient "Life on Mars" à Creuse-Goutte, chalet des Vosges, avec le Réu(nionnais), Bibi, Luro et les autres, janvier 1973. Merci encore, kwark.

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à laisser un petit message ça fait toujours plaisir