lundi 25 janvier 2016

Autre train autre reflet


Voilà
les reflets nous renvoient à notre inéluctable et plus ou moins lointaine condition de fantômes. C'est inévitable un jour viendra où la transparence sera devenue notre seul et définitif territoire. Parfois peut-être entre pupille et paupière viendrons-nous roder dans le songe de tel ou telle qui se souviendra encore de nous et puis peu à peu on finira par glisser dans l'oubli comme un paysage qui s'efface à la vitre du train.

3 commentaires:

  1. Ton billet me fait penser à Macbeth...:"La vie n'est qu'un fantôme errant, un pauvre comédien qui se pavane et s'agite durant son heure sur la scène et qu'ensuite on n'entend plus ; c'est une histoire dite par un idiot, pleine de bruit et de fureur, et qui ne signifie rien..."
    Tout ceci n'est pas gai mais pas dramatique non plus.
    Ta photo est cependant assez effrayante...
    Un beso.

    RépondreSupprimer
  2. Yes---- a bit frightening. Amazing image.

    RépondreSupprimer
  3. Superbe billet.
    Puissions-nous ne pas traverser la vie sous cet habillage de transparence !
    Je n'aime pas être photographiée, mes plus belles photos ne sont que des reflets :-)

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à laisser un petit message ça fait toujours plaisir