vendredi 6 novembre 2015

Rassembler ses idées


Voilà,
j'ai aperçu cet homme sur la promenade qui longe la mer. Et soudain il y a eu ce geste. Il s'est posé comme ça, dans cette attitude de profonde réflexion qui me semblait aussi exprimer un certain désarroi. Je me suis demandé comment il en était arrivé là. Peut-être venait-il de très loin. Il me paraissait perdu, désemparé. J'ai imaginé qu'il avait dû, à un moment de son existence, fuir son pays au péril de sa vie, traversant peut-être déserts et flots hostiles après avoir été rançonné par des passeurs peu scrupuleux et qu'il se trouvait là, à cet instant précis en proie à des questions existentielles évidemment plus considérables et dramatiques que les miennes, que lui était vraiment égaré, vraiment seul, fatigué d'errer depuis trop longtemps ne sachant plus quoi faire ni où aller, et qu'il essayait d'ordonner ses idées, et que cela, dans la confusion qui peut-être était la sienne, exigeait un effort considérable. Bien sûr cela n'était que pure spéculation. Il pouvait aussi bien adresser une prière à son dieu qui semblait l'avoir abandonné. (linked to The Weekend in Black and White)

6 commentaires:

  1. un sourire, un mot.... mais on n'ose pas !
    pas facile
    cette photo me touche, cet homme me touche !
    tes mots aussi

    RépondreSupprimer
  2. Excellent photo. The man looks rather depressed - a fine contrast with the pleasant picture behind him.

    RépondreSupprimer
  3. Il y a tant de possibles. Se fier peut-être) à la sensation qui nous a saisis.
    Amitiés

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à laisser un petit message ça fait toujours plaisir