mardi 20 octobre 2015

Sourire en attendant


Voilà,
je fais de minuscules rêves dans d'étroits sommeils. Des rêves qui pourraient tenir sous l'ongle. Des rêves nains avec des noms de filles. Parfois je sors me promener, et puis hop ! je passe dans l'ordre de la métaphore où les phrases sont bronzées et sentent le monoï et l'ambre solaire. Alors ça va mieux, le présent n'est plus qu'un déchet du passé. Les questions font leur petite bonne femme de chemin, mais sans moi, sans moi. J'ai bien d'autres affaires à traiter. Sourire, par exemple. Sourire en attendant les États généraux du Vide et regarder ailleurs où je ne suis plus.

2 commentaires:

  1. On vieillit; un jour c'est sûr, le regard aura pris toute la place... qu'il méritait.
    (PS: Les états généraux du vide, ça ferait un chouette nom de revue...)

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à laisser un petit message ça fait toujours plaisir