mercredi 28 octobre 2015

Le Désordre



Voilà,
j'écris à contrelieu, à contretemps. L'image je l'ai faite dans le métro à la station République je crois, le mercredi soir de la semaine dernière. J'ai alors trouvé ce déchirage hasardeux tout à fait intéressant. J'étais dans un drôle d'état. Dans une certaine confusion. Depuis quelques semaines le monde m'apparaît lointain. Je fais pourtant presque les mêmes choses qu'auparavant. De l'extérieur je n'ai pas particulièrement changé. Il ne m'est rien arrivé d'extraordinaire. Mais tout à coup un soir je me suis senti démuni, sans raison d'être, désynchronisé, bancal. Comme si je n'avais vraiment plus ma place au monde. J'avais déjà ressenti des choses plus ou moins semblables dans ma vie, mais jamais comme ça. À l'heure qu'il est, très enrhumé, je me demande ce que je fais à l'endroit où je me trouve. Je traîne dans une ville étrangère hanté par le souvenirs d'autres déambulations en d'autres compagnies. Des paysages nouveaux apparaissent sans que je sois tout à fait en mesure de les apprécier. Je prends peu de photos. La nuit je pleure tout seul dans une chambre d'enfant. 

1 commentaire:

N'hésitez pas à laisser un petit message ça fait toujours plaisir