mercredi 7 octobre 2015

L'Entrée de l'Administration


Voilà,
parce que la musique exige une part de sacrifice, le directeur du Philarmonique a demandé aux choristes de plus de cinquante ans de signer deux closes spéciales ajoutées au contrat où il est stipulé qu'ils devront accepter d'être supprimés et qu'ensuite leur cendres seront dispersées en un lieu choisi par le chef de chœur. Sébastien Loureiro se demande à présent comment résilier ces deux clauses tout en restant en bon terme avec le chef de chœur qu'il apprécie beaucoup et grâce auquel il a eu le droit d'attacher son vélo à l'entrée du bâtiment administratif. 

3 commentaires:

  1. Tu es assez terrible à dire tranquillement de telles choses.

    RépondreSupprimer
  2. fais pas bon d'être quinqua dans certaines chorales !
    qu'il prenne son vélo et aille chanter ailleurs saperlipopette...

    RépondreSupprimer
  3. Les architectes sont parfois poètes...

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à laisser un petit message ça fait toujours plaisir