jeudi 3 juillet 2014

Buvette au bois


Voilà,
trop de pensées se bousculent auxquelles les mots n'ont pas accès. Égaré, accablé sous le poids d'une tristesse sans objet. Affleure le souvenir d'un dimanche paisible. D'une longue balade en vélo dans le bois. Et aussi l'étrange sensation éprouvée là, et heureusement partagée à proximité de cette buvette. Un silence inquiétant presque irréel dans la chaleur lourde d'un été précoce. Ce moment qui, secrètement revendiquait son statut d'image. C'était bon alors de n'être pas tout à fait seul.

4 commentaires:

  1. non pas ça : noir&gris aveuglés-volés par bleu&blanc&rouge...
    ;)
    krrr.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ah oui je n'avais pas remarqué. Peut-être je vais la faire juste en noir et blanc...

      Supprimer
  2. Esta imagen me produce una extraña sensación, tal vez por la mezcla del B&N y del color de las sombrillas, la misma sensación que cuando miras una flor marchita.
    Un abrazo

    RépondreSupprimer
  3. Preciosa y una magnifica edición.

    Un saludo, Ángel

    RépondreSupprimer