dimanche 24 août 2014

Samedi, fin d'après-midi, l'été

Voilà,
Cette impression de vide de tristesse et d'abandon qui vous étreint quand le jour décline sur ces petites bourgades autrefois prospères et respectables, devenues inactives et peuplées de modestes retraités ... On a alors la sensation de traverser une ville fantôme et les vestiges d'un monde aboli. Ce paysage me semble illustrer l'effrayante formule d'Hubert Lucot : « la vie humaine n'est plus rentable, il va falloir trouver autre chose».

2 commentaires:

N'hésitez pas à laisser un petit message ça fait toujours plaisir