jeudi 15 août 2013

C'est un bien grand mystère que tout cela


Voilà, 
on voudrait pouvoir dire, nommer seulement on ne trouve pas de mots. Et l'on se tourne vers le ciel immense, immense mais trop petit cependant pour contenir l'émotion qui submerge et ce vertige au dedans de soi. On cherche à comprendre, à donner un sens à tout ceci qui n'en a pas plus que le reste, qui n'est qu'affaire de circonstance, juste un heureux hasard. Tout cela aurait pu tout aussi bien ne jamais advenir. Et c'est ça précisément qui rend d'autant plus fragile et précieux ce moment auquel on n'était pas préparé, et où pourtant on ne s'est jamais senti aussi proche de l'éternité.

2 commentaires:

  1. Cette idée d’un ciel trop petit pour contenir l’émotion, cette idée me plaît beaucoup, ce moment d’éternité suspendu un instant sans qu’on sache pourquoi : effet d’un hasard qui n’arrive qu’une fois ou rencontre de ce qu’il y a de plus profond en nous, quelque chose qu’on n’arrivera jamais à partager tout à fait …
    C’est très beau, merci ! Ne jamais perdre une occasion de cueillir une émotion …

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à laisser un petit message ça fait toujours plaisir