samedi 10 août 2013

Cachés

Hôtel de Ville, Paris 2012
Voilà,
on ne reconnaîtra personne sur la photo. Ce n'est pas plus mal d'ailleurs puisque je n'y connais personne. On ne pourra pas me faire de procès. Elle me plaît cette photo à cause des irisations de la lumière. Mais pas que (comme on dit aujourd'hui). "Bulle" est devenu une métaphore boursière : bulles spéculatives bulle internet, bulle immobilière. Voilà, c'est ça notre époque, on regarde avec insouciance les bulles on trouve ça joli et on attend que ça explose. Au moins l'Occident a-t-il le privilège de la métaphore. Sous d'autres latitudes les grenades et les obus explosent dans les foules.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire