mercredi 7 mars 2012

Shades of grey

            

Voila
besoin de regarder, de montrer sans pour autant se satisfaire de ce qui se laisse apercevoir. Songer à toutes ces choses qui échappent. Juste imaginer qu'elles existent. Comme dit Arasse faire s'engloutir la figuration dans l'abstraction et si, comme le suggère un photographe contemporain, il existe un sommeil de la surface, alors traquer dans la matière même de l'image les rêves qui s'y dissimulent.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire