jeudi 22 mars 2012

Downtown black dog



Voilà
New York, Février 88
"felt a very strong urge to write / tell you this (my feelinks). I truly hope it's not freaking you out! for some reason I really need to be honest or whatever Frank you mean a lot to me just knowing you out there floating around  - BENSONHURST! - oh  no! I will always cherish the past few days with you - just holding you - God I couldn't get close enough. Holding you, kissing you, wizzing upon you was like "oh my god" (valley girl accent to be applied to quote). I'm semi blotto on Pepto Bismol so maybe that's having some kind of an effect, or maybe because - Fuck I don't know what I'm trying to say". C'était écrit à la main sur un papier trouvé par terre à Prince Street, abandonné à Prince St, une lettre égarée ou jetée, comme je l’étais moi... Ce matin là, nous nous sommes longuement regardés avec ce chien noir. Je le photographiais, et lui qui semblait n’avoir d’autre compagnon que ce vélo, ne bougeait pas. Peut-être le surveillait-il. Tant de choses étranges arrivent à New-York. Plus tard je me suis demandé s’il savait comme moi que jamais plus nos routes ne se croiseraient    

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire