vendredi 22 mai 2020

Porte dorée


Voilà, 
juste une histoire de symptôme qu'on néglige de prendre en considération on sait que ça pourrait être grave mais on s'efforce de ne pas y croire Où que se porte l'attention, on n'entrevoit guère de salut Douleur dans le haut de la cuisse On ne veut surtout pas prendre de disposition Sensation que l'histoire repasse les plats que la catastrophe est imminente que l'on a peut-être même un pied dedans Comment se démerdent-ils les autres avec les nouvelles du jour Quand je suis ici je voudrais être ailleurs  On dirait une douleur musculaire  Il n'y a aucune raison pourtant on ne fait rien ne bouge pas on ne fait pas d'effort. Difficile de trouver la joie tout en sachant que rien ne semble devoir s'améliorer  Étrange d'assister à ce délitement où tout devient déraisonnable et de ne pouvoir rien faire d'autre que de le constater  Non en fait c'est un ganglion Quand je fais cela je voudrais faire autre chose quand je suis ici je voudrais être ailleurs  Et je vois ces deux types sur un grand banc la tête dans les mains et le grand nageur derrière  Ce que je lisais autrefois dans les livres d'Histoire lorsqu'il était question de la montée des périls, je le comprends mieux aujourd'hui, disons que je l'éprouve Et puis toute cette fatigue, est-ce d'avancer dans la vie avec la conscience que l'avenir est pauvre en promesses mais on ne veut pas y croire Il y a le Brexit il y a la montée des populismes sur tout le continent, et maintenant la pandémie on se dit qu'on ne doit pas qu'il ne faut pas y croire  On verra bien quand la maladie se déclarera mais peut-être est-elle déjà déclarée Je regarde les gens qui sourient dans la rue, ceux qui semblent heureux d'être là malgré tout comme si de rien n'était  Comment font ils ont-ils conscience d'être en sursis mais bon même avant-guerre on fredonnait des chansons drôles Le monde sur lequel je me suis construit, émotivement, intellectuellement, s'effondre  Cela sera d'ici peu le monde d'hier  On continue à boire, à fumer, on sait que c'est mauvais, mais on ne va pas changer son mode de vie. on continue à dépenser l'argent qu'on n'a pas On ne regarde pas les analyses des spécialistes, on retarde le temps d'effectuer les examens on fait comme si rien ne pouvait arriver oui comment font les autres comment  ? s'obligent-ils à ignorer ce qui se trame ou bien ne le voient ils pas c'est sans fin croit-on mais ça finira Pendre un jour après l'autre Tu la connais celle du vieux patient et du jeune médecin ? Non Après un bilan approfondi le médecin dit au patient vous êtes en bonne santé Je vous assure dit le patient j'ai mal partout, j'ai sûrement une maladie vous ne voulez pas me le dire c'est sûrement grave  Mais pas du tout répond le médecin tout va très bien Docteur vous croyez connaître les maladies mieux que moi ?  Bien sûr je suis médecin Ah oui depuis combien de temps ?  Depuis huit ans  Ah bah oui voilà c'est ce que je dis, vous n'êtes médecin que depuis huit ans, alors que moi ça fait quarante ans que je suis malade
(Linked with the weekend in black and white)

12 commentaires:

  1. In my case it is the country I built on, emotionally, intellectually, that is falling apart. Perhaps it is the world as well. Well, I will go back to my dream of sharing a fresh-baked loaf of bread and some sneaky but amiable red with Kwarkito at an outdoor table somewhere.

    RépondreSupprimer
  2. A fin que cela me permette de vous l'offrir, j'espère que vous ne connaissez pas cet autre " Comment font-ils ?".

    https://books.google.fr/books?id=NuEYCwAAQBAJ&pg=PA44&lpg=PA44&dq=Ponti+comment+font-ils&source=bl&ots=3j8Daylefk&sig=ACfU3U1uJpl6QGGxiSQF6b20G8u09H_Hgg&hl=fr&sa=X&ved=2ahUKEwiq5syBvMfpAhUEx4UKHZciC40Q6AEwAnoECAsQAQ#v=onepage&q=Ponti%20comment%20font-ils&f=false

    RépondreSupprimer
  3. Such an expressive ans evocative photo.

    RépondreSupprimer
  4. Such a typical picture of young people! Excellent photography!

    RépondreSupprimer
  5. Impressive composition, but the two figures do not look happy. Large statue behind them.

    RépondreSupprimer
  6. ...and a swimmer in the background!

    RépondreSupprimer
  7. The photo is soulful and brings out the feeling of powerlessness as you and I feel fitting to your text!

    RépondreSupprimer
  8. wollte die Jungs nicht aufs Bild ?
    Toll aber trotz dem der Schwimmer ist Grandios.
    Viele Grüße czoczo

    RépondreSupprimer
  9. Great capture with ominous mood. The relationship between sculpture and slumped people is striking.

    RépondreSupprimer
  10. the men seem alone at that place. Nice capture.

    RépondreSupprimer
  11. A cool photo.
    This is the typical attitude of our young generation

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à laisser un petit message ça fait toujours plaisir

Publications les plus consultėes cette année