lundi 28 novembre 2016

Une merveilleuse actrice


Voilà,
c''était une rose qui lui avait été offerte le soir de sa dernière. Et puis ensuite elle était venue dormir chez moi. Au matin elle s'en était allée. Ses boucles d'oreille, cette fleur et le souvenir de douces étreintes étaient restés à la maison. Cette année là, il avait fait froid et neigé début mars. Elle était partie en vacances à la montagne et j'avais laissé la rose rouge devant la fenêtre de la cuisine en espérant qu'elle reviendrait souvent. J'ignorais alors de quoi mes lendemains seraient faits — je n'avais pas beaucoup de perspectives —, mais j'étais déjà terriblement épris de cette femme, si émouvante et si talentueuse.

1 commentaire:

  1. ainsi on se tricote des souvenirs pour les vieux jours ! plutôt joli celui-là

    RépondreSupprimer