dimanche 6 décembre 2015

Paradise



Voilà,
n'avoir nul endroit où s'abriter où se retirer, mais en rêver cependant.

1 commentaire:

  1. Je te rejoindrais bien dans ce rêve vert où il semble possible d'oublier.
    Un besito.

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à laisser un petit message ça fait toujours plaisir