dimanche 7 décembre 2014

Transparence


Voilà,
c'est juste que la réalité parfois semble plus mystérieuse et surprenante dans un reflet inscrit sur la transparence d'une chaise. Après tout, comme l'écrivait Borgès : "Personne ne peut savoir si la réalité appartient au genre fantastique ou réel et si non plus il existe une différence entre vivre et rêver". Aussi est-il bon parfois de s'imaginer n'être que le songe d'un objet, fût-il en polycarbonate.

5 commentaires:

  1. Il faut rêver pour vivre et non pas vivre pour rêver...

    RépondreSupprimer
  2. Comme toi, j'aime jouer sur les transparences qui oscillent entre être et non-être selon l'instant où on les perçoit ...

    RépondreSupprimer
  3. Reflets de rêves ou de réalités, les garder précieusement en tête.

    Je ne connais pas de chaises transparentes...joli!

    RépondreSupprimer
  4. Et, prenant une silhouette au froid, appelons "silhouette" cette...

    RépondreSupprimer