dimanche 13 janvier 2013

Triste dimanche


Voilà,
Il aimait les chevaux. Celui-là, nous étions allés le voir ensemble près de chez lui, un jour de printemps 2009. C'était un homme de la terre et une âme de poète. Il a trop tôt quitté ce monde aujourd'hui. Quoi dire ? Une grande tristesse, oui une grande tristesse. Je ne peux pas faire comme si ça n'avait pas eu lieu. Je me souviens qu'il avait imaginé à quoi pourrait, lorsque sa fille aurait dix-huit ans et viendrait avec ses copines, ressembler cette maison qu'il avait en partie rebâtie de ses mains... Eh bien non, il ne verra pas ça. C'est tellement absurde. Au moins ne laissera-t-il pas sans rien ceux qu'ils a aimés. C'est bien de t'avoir croisé et un peu connu... Chevauche en paix...

1 commentaire:

N'hésitez pas à laisser un petit message ça fait toujours plaisir