lundi 14 janvier 2013

Attendre que vienne un rêve peut-être

Esplanade de La Défense, sous la grande Arche (Mars 2010)
Voilà,
Je n'y avais pas prêté une attention particulière, à première vue, mais finalement elle me plaît bien maintenant, cette image, je lui trouve un certain charme dans le genre urbain. Mais d'après Kafka: "On photographie les choses pour se les chasser de l'esprit". Et il ajoute : "mes histoires sont une façon de fermer les yeux". Je tente l'expérience : tel qu'il est sur la photo ci-dessus, le paysage ne se laisse pas tout à fait oublier. Si je ferme les yeux deviendra-t-il une histoire ?

3 commentaires:

  1. Gracias por tus amables comentarios en mi blog. Es bonito que alguien de tan lejos te siga. Yo haré lo mismo.

    RépondreSupprimer
  2. I feel you words Kwarkito, I've been there also..take care.

    RépondreSupprimer
  3. brilliant transition, kwarkito, in words and imagery. which is more real or less real, the colour or the black and white? one wonders.

    xo
    erin

    RépondreSupprimer