samedi 15 décembre 2012

Lignes, cercles, rectangles et trapèzes


Voilà,
je suis content de cette photo néo-constructiviste prise à l'entrée de la fort intéressante exposition Jesse Fernandez que propose la maison de l'Amérique latine à Paris. D'ailleurs les illustrations et les couvertures de livres qui y sont présentées valent aussi le détour. Et en plus c'est gratuit. Oui je sais, manifester une telle satisfaction pour une malheureuse photo peut bien paraître narcissique mais après tout, quiconque s'autorise d'un point de vue sur quoi que ce soit affirme une semblable posture. Donc je me réjouis, ne serait ce que pour la fraction de seconde où les circonstances m'ont permis d'entrevoir la possibilité de ce cadre. Et puis parlant de mon plaisir, j'aborde ce que je connais le moins mal, même si, quelque soit l'objectif à atteindre (pour l'écriture) ou utilisé (pour la photo), je serai, pour reprendre la jolie formule de Doisneau, toujours condamné "à l'imparfait du subjectif". Bref, sous cet angle j'ai perçu qu'il y avait de la géométrie, des lignes de forces, des répartitions de surfaces des formes que je trouvais séduisantes pour l'œil et une fois encore je n'ai pas pu résister.


Pareil dans les toilettes de l'INALCO où j'ai soudain été ému par cette absence de perspective et ces motifs isolés, dispersés sur un espace plan. Pour ceux que la géométrie intéresse je recommande ce lien.

1 commentaire:

  1. wonderful black and white shots....full of ambiguous mood....i love photos like that

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à laisser un petit message ça fait toujours plaisir