mercredi 1 février 2012

Juste un geste

Voilà
ce geste si délicat, l'autre soir au théâtre, de ma voisine assise à ma gauche qui, parce que la spectatrice à côté d'elle se penchait trop en avant, l'empêchant ainsi de voir - nous étions en bout de rangée - lui a demandé, posant brièvement ses mains sur ses épaules, si elle pouvait se reculer. Et comme c'était adressé avec tact, avec une grâce si évidente, sans arrière pensée ni agressivité, la femme ensuite a veillé tout au long de la représentation à ne pas recommencer. J'aurais aimé moi aussi être pris en faute, juste pour ce toucher fugitif aussi léger que bienveillant.

3 commentaires:

  1. Cette précaution qui, généralisée, laisserait la Terre être un jardin - avec une permission pour quelques grands fauves. Ce texte est pour moi le double de votre blog. Bien à vous.

    RépondreSupprimer
  2. Vous voici dans mes liens. Pardon, vous auriez dû vous y trouver bien plutôt. Assez tempétueux là-bas, en ce moment.

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à laisser un petit message ça fait toujours plaisir