vendredi 24 février 2012

Vieille image même terreur

Menace
Voilà
souvent sa pensée vagabonde vers de sombres latitudes. Pénibles sont ses nuits que traversent parfois de sourdes frayeurs. Il voudrait trouver le repos en ces temps incertains mais ne sait plus à quelle oreille se fier ni vers quel œil se tourner. L'ouïe fait l'huître le regard la taupe. Dire qu'il se sent d'attaque serait peut-être excessif. Entre rêve et ravage, il vertige à bas bruit, témoin résigné de ce monde en sursis qui dans le pressentiment de sa perte contemple encore ses mirages et s'en inquiète.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire