mardi 5 avril 2011

Daltonien



Voilà
aujourd'hui, grâce à un article de Rue 89, j'ai retrouvé le test d'Ishihara sur le net et par là même découvert son nom que j'ignorais jusqu'à présent. C'est - citation wikipédia - un recueil de 38 planches utilisé pour dépister les anomalies de la vision des couleurs. Il permet de détecter toutes les déficiences dyschromatiques sauf la tritanopie (incapacité à identifier le violet) et la trianomalie (diminution de la sensibilité à la couleur bleue), d’ailleurs très rares, fin de citation. J'arrive tout de même à identifier quelques planches, à l'exception  des planches 10 à 13 qui paraît-il sont basées sur une confusion bleu vert - orangé, qui  me sont parfaitement impénétrables. Je l'ai aussitôt fait et me suis rendu compte que je n'étais pas aussi daltonien que ça, finalement. Je me souviens que la première fois où l'on m'a donné à lire ces planches (j'étais alors enfant), j'ai trouvé ça tellement absurde, que j'ai aussitôt pensé que c'était un test d'intelligence. Mais ma fille qui a fait le test avec moi, m'a suggéré de  prendre du recul. Et là j'ai  réalisé que je n'étais daltonien que de près.
J'ai aussi retrouvé le principe du test de Farnsworth D15 constitué de 15 jetons de plastique noir comportant une pastille de couleur qu'il faut classer dans un ordre qui varie progressivement du bleuâtre au rougeâtre (paraît-il). J'aimerais bien le refaire celui là.





















Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas à laisser un petit message ça fait toujours plaisir