samedi 28 janvier 2017

Bien las


Voilà,
au fond tout cela n'a plus grande importance. Les jeux sont faits. Des choses ont été dites pensées ressenties produites, mais au fond en pure perte. Oui bien sûr un jour un clown m'a dit qu'il avait choisi cette activité après m'avoir vu sur scène. C'était au cours du réveillon, quelqu'un a prononcé mon nom, trente ans après il s'en souvenait encore. Il m'a longuement parlé. J'étais un peu embarrassé. Enfin, c'est toujours ça, même si c'est très modeste comme influence sur la marche du monde. Le problème, c'est que je n'ai jamais su choisir. Pour me défendre dans la vie, j'ai fait semblant d'être intelligent. Il m'est même arrivé d'être assez brillant, et de me prendre à on propre jeu. Pire même, de faire vraiment illusion. Mais au fond je suis du côté des idiots des nonoches, des simples d'esprit, de ceux qui regardent le doigt-qui-montre-la-lune. Je m'obstine encore à essayer d'argumenter, de justifier, de commenter. Mais au fond j'en ai un peu rien à battre. Je suis fatigué, très fatigué de ce monde et de toutes les questions qu'il suscite. Et de ce corps aussi je suis bien las.

3 commentaires:

  1. Également. Mais qu'importe, l'humanité vit ses derniers soubresauts.

    RépondreSupprimer
  2. Let's try to be positive--- Maybe a threat from outer space will get us together. Maybe Gorby will come back and kick Pooty out. Maybe pigs WILL fly. The fellow in your image looks to be wearing a chef's hat. Maybe that's simply because I'm hungry. AS always a thought-provoking post.

    RépondreSupprimer
  3. je ne sais franchement pas quoi dire !
    si... j'aimerais te voir sur scène ...

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à laisser un petit message ça fait toujours plaisir