vendredi 5 février 2016

Vitrine de coiffeur sur Broadway


Voilà,
je me souviens de cette vitrine en haut de Broadway, je crois. C'était en 1985. J'avais pris cette photo en pensant à Jacques Nolot qui avait écrit une pièce "La Matiouette" où il évoquait le salon de coiffure de son père à Marciac. Mais je crois finalement que je ne la lui ai jamais montrée. Cela avait été un étrange promenade. Nous avions, avec Agnès, pris nos quartiers chez Philippa Wheale, 105 St, upper west side entre Broadway et West end Avenue. Nous nous étions ensuite promenés le long de Riverside jusqu'à Grant's tomb, en passant devant l'Université Columbia. Ensuite on était entrés à Riverside Church, une église en béton où l'on pénètre par des portes tournantes et qui abrite la plus grosse cloche du monde. Je me rappelle qu'il y avait beaucoup de sonneries de téléphone dans cette église. Continuant notre parcours nous nous étions engagés dans la 121ème rue jusqu'à Broadway que nous avions redescendue pour rejoindre St John the Divine sur Amsterdam Ave. Je n'avais pas tout de suite remarqué que nous étions les seuls blancs et qu'on était un peu déjà dans le Spanish Harlem. A ce moment là je me suis senti terriblement touriste avec mon appareil photo. J'essayais de faire comme si de rien n'était, mais tout de même je n'étais pas vraiment à l'aise. (Linked to  the weekend in black and white)

7 commentaires:

  1. Wonderful window! I love the old items.

    RépondreSupprimer
  2. je n'aime pas avoir l'air "touriste" non plus
    je préfère me fondre dans la masse des autochtones !
    mais parfois ça se voit quand même !!
    remarque je suis touriste même chez moi, mon appareil photo
    ne me lache jamais !
    j'aime bien ta photo et toutes ces choses d'hier

    RépondreSupprimer
  3. Love the vintage feel of this

    Mollyxxx

    RépondreSupprimer