vendredi 15 mai 2015

Salle d'Attente


Voilà
j'espère que, mon mauvais esprit et mon sens de l'humour me sauveront de l'inévitable débilité de la vieillesse. Bien sûr désormais au delà de quatre mètres je vois flou, construire un raisonnement m'est de plus en plus laborieux, une sorte de distraction généralisée me submerge. La vie moderne m'encombre, c'est plein de sacs en plastique débordant d'emballages cartonnés, de blisters, de papiers de toutes sortes, de prospectus remplis de carabistouilles visant à promouvoir des produits sans aucun d'intérêt ; la vie moderne c'est autant de trucs de machins de bidules, de messages d'alerte sur les écrans, de spams, de sollicitations pour des enquêtes de consommateur, de robots téléphoniques qui exigent avec une voix doucereuse que vous tapotiez des codes sur le clavier, numéro d'identifiant mot de passe etc... tout ça pour ensuite vous enjoindre de rappeler plus tard. C'est souvent chiant la vie moderne... Quoiqu'il en soit je suis tout de même encore capable de me rendre compte que je me trouve dans la salle d'attente d'un hôpital. A la droite une femme noire ronfle en se tournant les pouces. En face, assis près de son père, un enfant d'une dizaine d'années en voie de crétinisation déjà très avancée s'acharne a tapoter sur une tablette avec force grognements pour exterminer des monstres ou gagner des vies supplémentaires dans un de ces jeux électroniques stupides qui finira peut-être bien par le rendre prématurément épileptique. Non loin une vieille grommelle et récrimine contre je ne sais quoi. Elle remâche sa colère avec des airs de ruminant. On se croirait dans une étable. C'est ce que je vois puisque je peux encore voir. A part ça, je suis aussi en mesure de constater que lorsque les gens s'asseyent dans une salle d'attente ils préfèrent se poser a priori entre deux chaises vides plutôt que de côtoyer quelqu'un. Oui c'est comme ça des fois je remarque des trucs sans intérêt mais qui suffisent à m'occuper l'esprit. Qu'importe s'il fatigue désormais et ne tourne plus très rond, j'aurais quand même eu de bons moments, pensais-je alors dans un grand élan d'optimisme frisant presque l'allégresse.

3 commentaires:

  1. wonderful photo, and the thoughts on 'modern' life and the waiting room (made me think of the Fugazi song) ....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. yes Fugazzi ! A long time I didn't listen to them...

      Supprimer
  2. " Un enfant d'une dizaine d'années en voie de crétinisation déjà très avancée s'acharne a tapoter sur une tablette avec force grognements pour exterminer des monstres ou gagner des vies supplémentaires dans un de ces jeux électroniques stupides qui finira peut-être bien par le rendre prématurément épileptique"
    Ah ah, c'est excellent. J'espère que sa tablette de crétin est équipée d'une application reliée à sa culotte intelligente, connectée pour lui signaler d'aller faire pipi à temps.

    RépondreSupprimer