mardi 5 mai 2015

L'Avenir



Voilà,
le super volcan Tuba de Sumatra, un immense volcan explosa voici 74000 ans. Cette éruption développa autant d'énergie que l'éruption simultanée de 10000 volcans comme le St.Helens, soit l'équivalent de 1000 MT de TNT (environ 67000 fois la bombe d'Hiroshima) ce qui provoqua un hiver volcanique global ! Alors qu'un volcan ordinaire dépasse difficilement la classe éruptive VEI3, la super éruption de Toba fut classée VEI8, la plus puissante, dite "méga-colossale", projetant dans l'atmosphère 3000 km³ de cendre et de gaz, un volume des millions de fois supérieur à celui d'un volcan ordinaire. Il va sans dire qu'un tel événement produisit une catastrophe globale, à l'échelle planétaire. Dans les mois qui suivirent, la super éruption aurait entraîné une chute brutale de 3 à 5°C de la température moyenne de la Terre avec des hivers se prolongeant durant 6 ans, au cours desquels la température des régions tempérées chuta de 15°C en été et fut celle des contrées polaires en hiver...Cette catastrophe climatique aurait détruit toutes les récoltes, la majorité des animaux seraient morts de froid et par voie de conséquence, elle aurait précipité la disparition de la quasi totalité des espèces humaines, à l'exception d'environ 2000 individus dont les premiers représentants des hommes de Cro-Magnon, les Homo sapiens européens. Suite à cette catastrophe, à quelques individus près, on peut littéralement considérer que nous sommes issus d'une seule famille d'Homo sapiens. C'est ce que démontre l'histoire de l'ADN mitochondrien. Si l'on se reporte aux articles sur les extinctions de masse et sur le super volcan de Yellowstone on peut en savoir un peu plus sur l'hypothétique récurrence d'une telle catastrophe. Donc, après avoir survécu à ce goulot d'étranglement, un être à part dans le règne animal est né : l'homme moderne. Or il se trouve qu'aujourd'hui, comme le fait remarquer Noam Chomsky "L’espèce humaine vieille d’environ 100 000 ans, est maintenant face à un tournant de son histoire. Cette espèce est dans une position où elle va bientôt décider, d’ici quelques générations, si l’expérimentation de la vie dite intelligente peut continuer, ou si nous sommes déterminés à la détruire. (...)".Cela peut paraître un très sombre constat et bien sûr je souhaite de tout mon cœur que l'humanité trouve une issue favorable pour son salut. Lorsque je vois ceci ou bien encore cela, ou encore ça, enfin des trucs qui passent sur les réseaux, je ne peux cependant chasser de mon esprit l'effroi suggéré par ce personnage que des enfants ont peint à la craie sur une paroi.

3 commentaires:

  1. ça impressionne drôlement ces irruptions.. fort heureusement que la bassin parisien est épargné... en autres!
    bonjour Kwarkito
    bonne journée^^
    Jorge

    RépondreSupprimer
  2. What a wonderful find this drawing was! As for extinction, I'm with you.

    RépondreSupprimer
  3. J'ai fait suivre à l'auteur présumé du dessin - que je n'avais pas reconnu de prime abord. Peut-être que ton texte suscitera chez lui le même effroi que chez toi son dessin.
    Quoi qu'il en soit, l'avenir est glaçant et enfumé.
    Pourtant, la vie ne laisse pas d'être belle parfois.

    RépondreSupprimer