dimanche 4 novembre 2012

Reflet et Vanité

Voilà,
aujourd'hui, il y en a eu plein de bonnes, même si je m'y suis mis un peu tard. Celle-ci je la retiens, parce qu'en fait, je n'avais pas prévu d'être là. Tant de choses vues ce soir, pensées et sensations mêlées, et cette étrange dérive, dans ce forum des Halles, si triste et sinistre. Et aussi une photo postée par Roberto sur un réseau social bien connu, qui me hantait depuis sa mise en ligne. Celle d'un sans-abri asphaltisé à l'endroit même où il y a quelque jours un autre est mort de froid. Emmitouflé dans ses couvertures, à côté des fleurs que des passants ont déposées pour honorer la mémoire du précédent. Un peu plus tôt dans la soirée, vu ça : quelqu'un "dort" contre la paroi vitrée du centre Pompidou. De l'autre côté, se tient une exposition de Adel Abdessemed. L'Art Contemporain, propose des installations, mais la réalité quant à elle suscite de dérangeants montages qu'aucun médiateur culturel ne viendra pourtant expliquer : cet l'homme à la fois caché et exhibé, ne fait ni un happening ni une performance, ni de l'art social. Sans doute meurt-il à petit feu sous sa couverture qui n'est pas un feutre de Joseph Beuys. Toutefois du fait de sa seule présence, il renvoie toute œuvre exposée dans cette galerie à ce genre pictural qu'on nomme "Vanité"


3 commentaires:

N'hésitez pas à laisser un petit message ça fait toujours plaisir