mercredi 14 novembre 2012

Dormir pour oublier (10)


Voilà,
c'était en mai dernier
le détail sur l'instant m'avait échappé 
(sinon sans doute aurais-je mieux soigné mon cadrage) :
cette inscription "l'adresse" sur l'auvent au dessus des sans-domicile 

2 commentaires:

  1. Aujourd'hui est pareil sinon pire, en plus il pleut à verse. Et les portes restent fermées...

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à laisser un petit message ça fait toujours plaisir