lundi 3 septembre 2012

Rentrée, la bonne blague

Graffiti, Paris 2012
Voilà
donc c'est la rentrée. Finie la "trêve estivale" (car tout se passe en France comme si l'actualité dépendait des vacances des journalistes). La radio nous le dit à chaque fois en Septembre. Cela va être encore plus difficile que l'année dernière. Quel scoop ! A part ça, ce matin au réveil, je me suis aperçu du terrible pouvoir de certains suicidés. Ceux qui partent sans explication. Sur un coup de tête. Pas forcément lucides. Qui laissent démunis face aux questions leurs proches peu à peu hantés par la vague culpabilité de ne pas avoir envisagé la possibilité d'un tel geste. Ils en viennent à se reprocher leur manque de vigilance, et se torturent secrètement de ne pas avoir été là ce jour où il y avait une raison précise à ce fatal égarement. Enfin je parle de quelqu'un que j'ai peu fréquenté. Que j'ai rencontré toujours un peu ivre. Mais l'alcool en société lui faisait une facade de rire. Sans doute avait il le désespoir chevillé au corps. Deux vernissages, un repas, une rencontre un jour que je passais à la galerie, pas plus. Deux mois qu'il est parti. Juste avant l'été. Je ne rentrerai pas dans les détails cette histoire ne m'appartient pas. Mais cette disparition m'a néanmoins choqué. Fréquemment, sur le net, je vois des traces de lui. C'est la vie moderne. Sa sœur fait son deuil sur un réseau social. Pour soulager sa douleur elle partage des poèmes, des citations, des photos de famille, des pensées qui la traversent, et aussi des travaux de son frère. Je la comprends. Et cet homme que je connaissais peu devient presque familier. Au point qu'il m'arrive parfois d'y songer la journée ou la nuit d'en rêver. Comme disait Matthieu Galey "le mort tire le rideau, le suicidé claque la porte"

1 commentaire:

  1. Vous me remuez, Kwarkito, oui, voilà le mot juste. A part cela, je dirai pire que vous sur la vie que nous font les journalistes. J'ai entendu sur une radio le 20 août " C'est la rentrée. " Pauvres enfants. Et que dire du business des fournitures et des devoirs de vacances ? Mais heureusement, dans trois semaines ce sera Noël dans les magasins, la tentative "Halloween" ayant foiré en Europe.

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à laisser un petit message ça fait toujours plaisir