mardi 22 mai 2012

Triptyque

  


Voilà
j'ai pris ces trois photos à deux endroits différents dans un laps de temps relativement court, celui d'un trajet claudiquant me ramenant chez moi, tard hier soir. Celle du milieu a été faite en dernier, et aussitôt envisagée comme devant être encadrée par les deux autres afin de former un triptyque. Je les ai traitées dès mon retour. Je n'ai aucune idée de la raison de cette agencement. J'essaie de me formuler à moi-même sa signification secrète, sa nécessité, mais cela reste confus. Il fallait cependant que cela soit. J'avais envie de voir cela, comme ça, et qui était sans aucun rapport avec les heures agréables surprenantes et détendues qui avaient précédé au Zimmer. Vouloir voir "ça" dénote cependant un état d'esprit à défaut d'un réel point de vue. Comme s'il s'agissait de baliser mes jours. Oui je balise - baliser c'est aussi un terme d'argot pour dire qu'on a peur, non ? - Est-ce de me sentir fragile et incertain à moi-même, si souvent déconcerté non seulement par ce qui m'échappe mais encore par ce que je crois saisir du Réel, que je m'accroche de la sorte à ces repères de plus en plus ténus et m'enchante de la vison de détails ? Pourtant parfois, il me semble que je n'y suis pour rien, que c'est le monde qui vient à ma rencontre. Peut-être ma vie s'est elle fondée sur cette illusion : j'étais enfant, tranquillement emmitouflé, abrité ; je sentais l'air sec et froid au dehors ; le monde bougeait et j'étais immobile tout à ma contemplation ; le monde bougeait lentement ; je n'avais rien d'autre à faire que regarder le monde ; je croyais que le monde s'offrait à moi comme un spectacle. Je ne comprenais pas que j'étais dans une poussette et que c'est moi qui était transporté dans ce monde. Les plus beaux voyages sont ceux que j'ai imaginés ou suscités, ceux qui m'ont traversé. Peut-être ne suis que cela, rien que cela, juste une vibration dans l'écho de cette sensation, lointaine, l'âme de l'enfant livré aux rémanences :-)

1 commentaire:

N'hésitez pas à laisser un petit message ça fait toujours plaisir