dimanche 30 octobre 2011

De nouveau l'heure d'hiver


Voilà
hier à la cinémathèque, j'ai vu un film tout à fait extraordinaire d'un réalisateur argentin Leopoldo Torrès Nilsson dont j'ignorais jusqu'à l'existence. Malheureusement c'est la fin de la rétrospective ce soir, et je serai donc passé à côté d'une œuvre sûrement majeure du cinéma. J'aurais au moins vu "El secuestrador" (1958) qui, disent les spécialistes, n'est pas son meilleur film, ce qui me laisse d'autant plus de regrets, car cette façon de raconter une histoire m'a subjugué de même que les cadres qu'il compose, la temporalité articulant sa narration, l'humour décalé de certaines scènes ainsi que les fausses pistes où il nous entraîne.... Et c'est avec des images plein la tête que je suis ensuite allé me promener vers St Germain des prés. Une petite bruine fraîche tombait comme pour confirmer que l'été indien était peut-être vraiment fini. D'ailleurs ce matin au réveil j'ai réalisé que nous étions passés à l'heure d'hiver. J'avais complètement oublié cette affaire là.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas à laisser un petit message ça fait toujours plaisir