mercredi 12 octobre 2011

L'heure de la sieste (un souvenir)


Voilà
dehors dans l'air tiède, les oiseaux essaiment leurs trilles. Par la fenêtre ouverte de cet ancien presbytère qui donne sur la sacristie on peut apercevoir, lorsqu’il fait beau temps, la chaîne des puys qui se découpe au loin. Nonchalamment allongée près de moi, une jeune femme lit un recueil de vieilles chroniques provinciales. Son corps souple et harmonieux contraste avec la vétusté de la chambre aux murs constellés d'une multitude d'îles et d'archipels brunâtres que la moisissure y a déposés. Dans quelques jours l'armée irakienne va envahir le Koweït.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas à laisser un petit message ça fait toujours plaisir