samedi 15 octobre 2011

La Folie


Voilà
il arrive parfois qu'un homme se réveille le matin sans savoir qu'au soir il sera devenu un assassin. Un coup de folie soudain et le voilà autre et pourtant si semblable à lui-même. Peut-être la folie rampait-elle insidieusement dans ses propos, ses pensées, des images qui le traversaient, de soudaines colères qu'il parvenait péniblement à maîtriser, mais il s'accommodait de cela, comme on le fait des petites douleurs, du sommeil difficile ou du désordre de l'appartement qu'on rangera plus tard. Et puis advient une contrariété, un événement qui déjoue ce qu'on avait prévu pour que la démence éclabousse le réel de façon indélébile. Olivier Roson, parce qu'on lui avait refusé un permis de port d'armes, a tué une policière à coups de sabre à la préfecture de Bourges, et blessé plusieurs autres personnes. Des témoignages rapportent que l'homme avait parfois pendant les cours de Sciences naturelles qu'il dispensait au Lycée Jacques Cœur, des comportements singuliers, fantasques, étranges. La presse a mentionné qu'il tenait un blog. Par curiosité je veux voir si celui-ci révèle quelques unes de ces bizarreries.

En guise de présentation (rubrique "A propos de moi") un texte de Jacques Lacarrière :
"Regarder, décrire, inventorier l'œuvre des Hommes, leurs entreprises pacifiques tant que d'autres, mus par le fanatisme et par l'intolérance, ne les ont pas encore détruites. Ecrivant après l'invasion romaine, et juste avant les destructions barbares, Pausanias n'apparaît pas seulement comme un voyageur au regard averti, mais surtout comme un homme, un témoin passionné, scrupuleux, vigilant des dernières heures de la Grèce."
Vient ensuite une épitaphe de Padiaménope, savant et prêtre de l'antiquité égyptienne :
"O les vivants, O ceux qui sont sur terre / ceux qui sont nés et ceux qui viendront à naître / qu'ils pénètrent en ce tombeau et qu'ils contemplent ce qui est en lui / parachevez ce monument et rétablissez ce qui est abîmé". Pour finir une citation de Serge Halimi "la lucidité est une forme de résistance". Une note aussi qui indique, que les propos de son blog sont disponibles gratuitement chez un éditeur.

Le blog est constitué d'images et de textes. A certaines dates correspond une célébration : journée internationale contre la torture, journée de la sagesse, journée internationale des casques bleus, journée internationale pour un tourisme responsable et respectueux, journée internationale des enfants victimes d'agression etc etc. Les photos sont de médiocres clichés, pris en de nombreux endroits de France et révèlent une inclination particulière pour les statues (c'est tout de même ce qu'il y a de plus facile à photographier). Quant aux textes, ce sont pour la plupart des "réflexions" liées à des extraits d'œuvres. On trouve pêle-mêle Char, Breton, Malraux, Pascal, Confucius, Camus, Bacon, Aung San Suu Kyi la résistante au pouvoir birman, Robert Capa évoquant le débarquement. Il y a des poèmes de Lorca, Byron, Nietzsche, des proverbes chinois.  L'homme a le goût de la citation pas toujours celui de l'orthographe. Il s'essaie parfois lui aussi à la maxime, l'aphorisme le plus souvent au pitch "game of death : confrontation entre les justes et le nihilisme", "fair game une histoire vrai (sic) pour la lutte contre les oppressions sur l'Esprit",  "occulter une réalité est un crime contre l'humanité" (sous une photo représentant un pochoir wikileaks). Il semble très soucieux du désordre du monde. Mais beaucoup de mes amis le sont. Ils manifestent souvent sur des réseaux sociaux leur indignation qu'il m'arrive parfois de partager, diffusent leurs commentaire que je relaye aussi volontiers lorsque je les vois passer et que cela me paraît pertinent. Ils ne sont pas fous pour autant. D'ailleurs rien dans ce blog ne suggère la possibilité d'une folie meurtrière. J'ai vu pire. 
Bien sûr dans son dernier billet, cette phrase, grammaticalement incohérente et vaguement prémonitoire. "N'oublions pas que nous ne sommes que des primates aux pulsions encore incomplètement contrôlées, encore dépendant du milieu naturel qui l'entoure, si ce dernier vient à hausser la voix".  En fait ce qui inquiète le plus dans ce blog, ce sont, postés par d'autres blogueurs, les réactions qui font suite à l'événement. Elles mettent en évidence le fait que la dinguerie est plutôt bien partagée. Il y a là un bouquet d'efflorescences délirantes assez chamarré qui suscite autant l'effroi que la nausée. Le bandeau publicitaire affiché sur la droite "explose un ballon et gagne un kdo", ajoute un peu d'incongruité à l'affaire. Un lecteur du blog révèle même que le 18/10/11 à 2 H 48 au dessus du titre "livre d'or" s'est affiché Ads by google Marbrerie Funéraire Nos conseillers vous guident dans le choix de Marbrerie www.3123-obsèques.fr/Marbrerie. Well well...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas à laisser un petit message ça fait toujours plaisir