dimanche 2 octobre 2011

Ni parfum ni musique

  

Voilà
très tôt, il avait entretenu un curieux commerce avec les mots, où l'attirance le disputait à la suspicion. Ils ne suffisaient à exprimer le monde secret qui s'agitait et balbutiait en lui. Mû par un irrépressible besoin de nommer ce qu'il ne pouvait ni taire ni dire, il gémissait en son poing, rage et impuissance mêlées. Que n'était-il musique ou parfum... Cachée dans le tumultueux limon des songes, une langue étrange et informulée continuait de travailler à son insu. Des idées remuaient. Comme des particules surgies de l'espace peut-être ne faisaient-elles que traverser son corps. Y laissant toutefois une trace fugitive à peine perceptible mais néanmoins obsédante...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas à laisser un petit message ça fait toujours plaisir