vendredi 24 janvier 2020

Paris contemporain


Voilà, 
tu te souviens ce jour là en compagnie de ta fille, t'être arrêté pour cadrer, et lui avoir confié, que tu n'aimais pas du tout prendre ce genre de scène mais que là tu ne pouvais t'en empêcher, car tu y voyais quelque chose de vraiment révélateur du Paris contemporain, avec d'un côté cette accumulation de trottinettes électriques encombrant les trottoirs et de l'autre une réfugiée du Moyen-Orient, comme il s'en trouve de plus en plus, même dans les quartiers bourgeois. Tu as ensuite ajouté reprenant ta marche, qu'il te semblait que les autorités préféraient les laisser crever à petit feu aux yeux de tous, plutôt que de les loger décemment en attendant qu'ils soient établis dans leurs droits au regard des règles internationales. C'était, disais-tu, une façon de susciter leur rejet par les habitants, afin que la population trouve normales les opérations de "nettoyage humain" qui ne manqueraient pas de se produire dans les prochaines années, pour rendre, par exemple à l'approche des Jeux Olympiques, à la ville un aspect plus présentable.
D'ailleurs, le Journal officiel a récemment relaté le fait que la France vient de rembourser plus d’un million d’euros d’argent européen destiné de l’accueil des réfugiés sur le territoire et qui n'a pas été utlisé. Si l'on n'a pas recouru à ces fonds, c'est principalement en raison de la complexité décourageante des dossiers administratifs d'appels d'offre de l'État français en direction des associations. Et sans doute aussi parce que la politique de maîtrise des flux migratoires a pris le pas sur la politique d'asile. (Linked with the weekend in black and white)

9 commentaires:

  1. Nice and crisp B&W in the footsteps of the great street photographers of the past. I like it.

    RépondreSupprimer
  2. Two elements of the photo -- the homeless person and the scooters -- as you say, a sign of the present time. But not a sign only of Paris, these are the indications of western civilization everywhere now. I think. Maybe not just western.

    best... mae at maefood.blogspot.com

    RépondreSupprimer
  3. Partout des réfugiés, le serons-nous un jour nous aussi? Nos enfants?
    En regardant ta photo un long moment j'ai essayé de me mettre dans la peau de cette réfugiée. Même avec toute l'empathie possible, qui peut le faire?
    Merci pour ces rappels fréquents de l'inhumanité générale ou presque.
    Bonne soirée Arnaud.

    RépondreSupprimer
  4. We see similar sights everywhere these days. The people in power don't want to know. There is little care in most societies.
    This is a thought-provoking photo.

    RépondreSupprimer
  5. It is sad when you see a person sitting on the street like this .. a good photo to think about why it has to be just because of this power from above ..

    RépondreSupprimer
  6. Fine street photo, but modern urban life does not include all people. Homelessness is a real problem everywhere.

    RépondreSupprimer
  7. I love this picture...a different side...not the typical touristy picture you usually see...looks similar to downtown Roanoke too...the scooters and the homeless...

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à laisser un petit message ça fait toujours plaisir

Publications les plus consultėes cette année