dimanche 31 décembre 2017

Bon bout d'an et à l'an qué vèn


Voilà,
l'usage et la bienséance supposent une forme d'allégresse dans la formulation des vœux tandis que la lucidité n'incite guère à l'enthousiasme et commande la retenue. On n'est jamais trop prudent, par les temps qui courent. Malgré tout, dans cette grande confusion qui caractérise notre monde, je ne peux que souhaiter aux uns et autres d'être résolument modernes. "Être moderne, écrivait Cioran, c'est bricoler dans l'Incurable". Quoiqu'il en soit, "bon bout d'an et à l'an qué vèn" comme on disait autrefois du côté de Marseille. Puissions-nous l'année qui vient, tout de même nous épanouir comme les fougères géantes du Monte Palace Tropical Garden de Funchal

9 commentaires:

  1. "Igualmente", comme je réponds là où je suis.

    RépondreSupprimer
  2. Un tel épanouissement risque d'être épuisant sous notre l'attitude !
    Bricolons, bricolons, ça me va.
    Que l'année te soit faste, Arnaud.

    RépondreSupprimer
  3. "L'any que ve serà millor" disent les félicitations où j'habite.
    Merci, pareil pour toi, les fougères devraient nous aider!

    RépondreSupprimer
  4. Merci ! :) ça me va bien, je vous le souhaite également

    RépondreSupprimer
  5. True that... Lucidity is hardly conducive to enthusiasm. Something to remember. I hope this new year is much better for all of us.

    RépondreSupprimer
  6. Les fougères et le bricolage, c'est des résolutions réalistes et poetiques, ça me va bien. A toi je souhaite un bon an, tendre et tenace.

    RépondreSupprimer
  7. indeed and i love this tropical photo--wishing you a happy 2018 :))

    RépondreSupprimer
  8. Something different for end of a year.
    Bright and colourful.
    Happy New Year.

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à laisser un petit message ça fait toujours plaisir