mardi 7 mars 2017

Quai St Michel


Voilà,
c'est un petit rituel depuis que je tiens ce blog : chaque année j'annonce l'éclosion de mon forsythia. Dans le milieu de l'après midi, il était tout fleuri. Je n'y avais pas vraiment prêté attention ces jours derniers. J'ai la tête ailleurs. Ou bien nulle part. Quoiqu'il en soit c'est la première fois que ses petites fleurs jaunes apparaissent aussi tôt dans l'année. Et chaque chaque fois à cette occasion je repense aux routes des Landes jaunies par le pollen des genêts. Sinon aujourd'hui je me suis promené du côté de l'île St Louis après être allé voir une exposition sans grand intérêt au Musée Cognacq-Jay où je n'étais encore jamais venu. Au retour je suis passé devant la maison où vécut Vladimir Jankélévitch, 1 quai au fleurs sur l'île de la Cité. Il y avait, en dépit du ciel couvert, un petit air de printemps dans l'air. J'ai poursuivi jusqu'a Saint-Michel et vu au passage cette pub au cul d'un bus. Il n'y a pas que Notre-Dame et les bouquinistes. C'est aussi ça Paris, de nos jours. La vulgarité s'affiche partout. A la veille du 8 Mars journée internationale du droit des femmes, on se rend compte que cette cause est encore et  plus que jamais à défendre.

4 commentaires:

  1. We are stuck in an interminable grey cold wet spell... I am more than ready for some flowers. And some bit of spring int he air. Perhaps the great orange clown is even attacking the weather.

    RépondreSupprimer
  2. Kwarkito do you ever take a photo of the annual flowering of your Forsythia? The yellow fleurs are tres belle. There are still many victories to be won before we can truly celebrate international women's day.

    RépondreSupprimer
  3. Les bouquinistes, d'ailleurs, se font rares, au profit des vendeurs de Tours Eiffel en plastique...

    RépondreSupprimer